Acces rapide

Actualités

Accueil > Actualités > Actualités > Poursuite du traçage des pertes du Gardon

Dans le cadre de l’étude du karst urgonien* sur le bassin versant des Gardons, deux opérations de traçage des pertes du Gardon (infiltration des eaux du cours d’eau dans le réseau souterrain) entre Ners et Collias ont été programmées dans le courant de l’été 2017. Deux injections étaient prévues : l’une dans les pertes de Dions a été réalisée le 26 juin dernier, la seconde dans les pertes de Cruviers-Lascours a été réalisée dans la soirée du 6 septembre 2017.

L’étude du karst* est un enjeu majeur vis-à-vis de la ressource en eau sur le bassin dans un contexte de tension estivale et de prévisions de changement climatique. Ces opérations de traçages sont complémentaires à d’autres actions : mesures de débit, analyses géochimiques, analyse structurale et géomorphologique du karst. L’objectif est de préciser le fonctionnement de ce système karstique afin d’avoir une meilleure connaissance des impacts des prélèvements sur le karst et les résurgences aval, sur le lien entre le débit du Gardon à l’amont et à l’aval du système et sur la réserve disponible que constitue ce réservoir.
Le traçage prévu cette semaine avec de la fluorescéine (voir photo) a pour objectif de mieux cerner les axes d’écoulement, les vitesses de transfert des eaux infiltrées sur le secteur de Cruviers-Lascours jusqu’aux résurgences de La Baume et Collias.

La coloration est réalisée avec un colorant vert fluorescent, la fluorescéine, colorant fréquemment utilisé dans ce type d’opération et ne présentent pas de toxicité pour l’homme et l’environnement.
L’administration, les services de police de l’eau, les mairies, les gestionnaires et gendarmerie ont été prévenus des opérations de traçage.

*En fonction de l’origine de la formation des calcaires, ces derniers ont subi des phases d’érosion chimique et hydraulique (dioxyde de carbone et eau) qui peuvent avoir donné naissance à un important réseau de fissures et de galeries appelé karst. Sur le bassin versant des Gardons, on rencontre plusieurs systèmes karstiques correspondant à des phases géologiques différentes. Les plus importants sont le karst dit hettangien (correspond à une période du jurassique datant d’environ -200 M d’années)  et le karst dit urgonien (correspond à une période du Crétacé comprise entre -130 et -112 M d’années).

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Accès à toutes les actualités