Acces rapide

Ressource en eau

Accueil > Comprendre et Agir > Ressource en eau > Conseils pour les communes

Depuis l’entrée en vigueur de la « Loi Labbé » au 1er janvier 2017, l’usage des pesticides par les communes est interdit pour l’entretien des espaces verts, promenades, forêts et voiries (sauf pour les cimetières, les stades clos et les exceptions de sécurité).

Pour se conformer à la réglementation, mais aussi réduire le risque sanitaire et environnemental lié aux pesticides, les communes doivent adapter leurs pratiques de désherbage, ce qui implique de leur part un engagement fort, alors que les habitants acceptent souvent mal la présence de l’herbe « sauvage » dans les espaces urbains.

C’est dans ce contexte que le SMAGE des Gardons accompagne depuis 2010 les communes volontaires du bassin versant dans l’atteinte du Zero Pesticide et met à disposition plusieurs outils de communication auprès du grand public.

 

Un kit d’article grand public :
pour vos bulletins municipaux, vos sites internet,…

Le passage au zéro phyto engendre des changements dans l’esthétique des espaces publics, avec souvent une présence plus forte de la végétation spontanée qui gêne encore et peut perturber certains de vos concitoyens.

Or cette démarche s'inscrit dans l’intérêt des habitants et de leur cadre de vie, il est donc fondamental  de communiquer pour faire valoir les côtés positifs de ces nouvelles pratiques, expliquer leur raison d’être et inviter les particuliers à s’en inspirer.

Nous vous proposons un kit d'articles traitant de plusieurs thématiques autour du zéro phyto et de la gestion écologique des jardins afin d'éduquer et d'informer. Plusieurs formats d'articles sont mis à votre disposition, certains de type journalistique avec une approche pédagogique et d'autres sous forme de mini articles humoristiques plus légers, qui peuvent se glisser facilement dans un bulletin municipal ou sur un site internet.

Pour les utiliser au mieux, nous vous invitons à consulter le mode d'emploi du kit qui présente plus précisément les articles et les règles (simples) de diffusion.

Retrouver le mode d’emploi sur le serveur documentaire en cliquant ici - Fichier « Kit-articles-mode emploi ».

L’exposition « Les pesticides, s’en passer tout naturellement ! »

En version « roll-up » pour l’intérieur ou « banderoles » pour l’extérieur, cette une exposition est à destination du grand public du bassin versant des Gardons. Après un rappel sur la dangerosité des pesticides, elle présente de façon pédagogique les grands principes du jardinage et de la gestion des espaces publics sous notre climat méditerranéen. Elle a vocation à être exposée au maximum lors de vos manifestations sur ce thème ou sur l’environnement en général, dans vos bibliothèques, vos écoles, vos mairies,… à votre convenance.

Retrouver l’exposition « Les pesticides, s’en passer tout naturellement ! » en cliquant ici.

 

Fiches techniques pour l’entretien des espaces communaux sans pesticides

Pour les élus et les agents des services techniques, nous avons réalisé un recensement des fiches techniques qui nous semblaient les plus pertinentes parmi toutes celles réalisées par les différents organismes ou collectivités, trouvées sur internet.

Les différentes thématiques de l’entretien des espaces communaux sans pesticides sont abordées : panneaux d’information, paillages, enherbements, terrains de sport, pieds d’arbre, chancre coloré du platane, parkings, cimetières, etc … dans plus de 60 fiches !

Les fiches sont classées selon 3 thèmes principaux : généralités, aménagement et entretien. Chaque thème est ensuite décliné en sous-thèmes.

Un mode d’emploi avec un arbre de recherche simplifié vous permet de vous repérer rapidement. Il vous suffit alors de suivre le cheminement proposé.

Pour accéder au document, cliquez ici.

Vous pouvez également profiter des outils en ligne proposés par le réseau régional « Jardins Espaces Verts et Infrastructures » animé par la FREDON Languedoc-Roussillon.

lien vers le site de la FREDON Languedoc-Roussillon

 

Labellisation « zéro phyto »

Les collectivités qui le souhaitent peuvent demander une labellisation « zéro phyto » qui permet de valoriser les efforts des élus et des agents et de communiquer positivement auprès des habitants.

Quatre niveaux d’engagement sont possibles, depuis la mise en œuvre d’un Plan d’action vers le Zéro phyto depuis au moins 1 an (une rainette) jusqu’à la suppression totale des pesticides et anti-mousses sur tous les espaces publics qui relèvent de la responsabilité de la collectivité (Terre saine).

Tous les renseignements sont disponibles sur le site du réseau JEVI.

 Les pesticides hors la Loi

 

La règlementation sur les pesticides s’est fortement renforcée ces dix dernières années. Ainsi, depuis 2006(1) il est interdit de traiter à moins de 5 mètres de distance d’un cours d’eau, comme lorsque la vitesse du vent est supérieure à 20 km/h. Les surfaces traitées doivent être interdites au public pendant 6 à 48 h (suivant les produits) : pratique dans les rues ! 

Depuis 2011(2), l’utilisation de produits phytosanitaires homologués est même prohibée dans les espaces habituellement fréquentés par les personnes sensibles : enfants, personnes âgées ou malades. Sont ainsi préservées de traitement les hôpitaux, les maisons de retraite, les écoles, crèches, centres de loisirs, aires de jeu,...

Les zones fréquentées par le grand public devaient faire l’objet d’un affichage préventif et sont interdites d’accès pendant la durée du traitement et jusqu’à la fin du « délai de réentrée ».

A compter du 1er janvier 2017(3), l’usage des pesticides par les Communes est interdit pour l’entretien des espaces verts, promenades, forêts et voiries (sauf cimetières, stades clos et exceptions de sécurité).

La vente en libre-service aux particuliers est également interdite dès janvier 2017 et l'interdiction totale d'utilisation est fixée au 1er janvier 2019.

(1) Arrêté du 12/09/2006 relatif à la mise sur le marché et à l'utilisation des produits visés à l'article L. 253-1 du code rural et de la pêche maritime

(2) Arrêté du 27 juin 2011 relatif à l’interdiction d’utilisation de certains produits mentionnés à l’article L. 253-1 du code rural et de la pêche maritime dans des lieux fréquentés par le grand public ou des groupes de personnes vulnérables :

(3) Loi Labbé (23/01/2014) puis Loi Transition énergétique (17/08/2015)