Acces rapide

Les Actions

Accueil > Le Smage > Les Actions > L’entretien de la végétation

Une des principales missions du SMAGE des Gardons est l’entretien et la restauration de la ripisylve (végétation aux abords des cours d’eau) du Gardon et de ses affluents.

Des travaux de ce type sont conduits depuis 2003 sur le bassin versant. Ils sont réalisés en régie, par l’Equipe Verte du SMAGE des Gardons et par des entreprises externes.

 

Qui est responsable de l’entretien des cours d’eau ?

Selon les dispositions de l’article L 215-14 du Code de l’environnement, « le propriétaire riverain est tenu à un entretien régulier du cours d'eau. ». L'entretien régulier a pour objet de maintenir le cours d'eau dans son profil d'équilibre, de permettre l'écoulement naturel des eaux et de contribuer à son bon état écologique ou, le cas échéant, à son bon potentiel écologique, notamment par enlèvement des embâcles, débris et atterrissements, flottants ou non, par élagage ou recépage de la végétation des rives. »

Compte tenu du risque inondation particulièrement fort dans notre région, le SMAGE des Gardons se substitue aux propriétaires riverains pour cet entretien dans les secteurs prioritaires du bassin versant.

 

En quoi ça consiste ?

L’entretien de la ripisylve consiste à couper ou élaguer et les arbres déséquilibrés, morts ou sénescents, risquant de tomber dans le cours d’eau.

Ces opérations de travaux visent à garantir la circulation des crues fréquentes dans le lit mineur et à limiter la formation des embâcles lors des crues importantes. Les conséquences des crues débordantes sont ainsi limitées en évitant l’obstruction des ponts par les bois emportés par les flots.

Les interventions d’entretien sont priorisées sur les tronçons où des enjeux significatifs ont été identifiés.

 

Comment cela est-il géré par le SMAGE des Gardons ?

Les travaux sont programmés dans un « Plan de Gestion de la végétation du lit et des berges ». Les interventions sont priorisées selon divers critères : les enjeux présents (habitations, infrastructures publiques,…), l’état de la végétation et mis en regard avec la capacité d’intervention du SMAGE des Gardons.

Ce plan de gestion est réactualisé tous les 5 ans et fait l’objet d’une Déclaration d’Intérêt Général et d’une déclaration au titre de la loi sur l’eau.

Dans ce cadre, 70 km de cours d’eau en moyenne, sont traités chaque année :

  • 50 km de restauration forestière réalisés annuellement via des entreprises spécialisées en travaux forestiers ;
  • 20 km de restauration forestière sont traités en régie par l’Equipe Verte du SMAGE des Gardons.

À ces 70 km de « remise en état » de la végétation des rives, s’ajoutent 90 km de surveillance et d’entretien annuel, par l’équipe verte, de tronçons à risque fort (traversées urbaines principalement).

A noter que le plan prévisionnel d’intervention s’adapte aux nécessités et aux contraintes qu’imposent les crues qui surviennent sur le Gardons et ses affluents… de façon imprévisible.

A titre d’exemple, les travaux post crues de l’automne 2014 ont engendrés 400 000 € de travaux sur 150 km de cours d’eau.

 

Qui finance ?

Une moyenne de 430 000 € est investie annuellement pour ces opérations.

Ces dépenses, engagées par le SMAGE des Gardons, sont subventionnées par l’Agence de l’eau, la Région Occitanie et le Syndicat Mixte Départemental.

L’autofinancement compris entre 20 et 30% est pris en charge par le SMAGE des Gardons, maître d’ouvrage.

 

Pour plus d’informations sur les travaux d’entretien de la ripisylve le long des Gardons suivre le lien vers Comprendre & Agir rubrique Entretien des cours d’eau.